La société civile du secteur eau et assainissement en Afrique de l’Ouest et du centre a participé à un atelier sur le thème « partage d’expériences et renforcement des capacités sur la thématique Eau et Climat ».

Cette assise a permis de partager les expériences de mobilisation des collectifs ; partager les enjeux de plaidoyer Eau et Assainissement identités dans chaque pays, et renforcer les plaidoyers menés en commun ; former les collectifs aux enjeux de la thématique Eau et Climat ; faire le point sur la mise en œuvre du projet « Eau et Assainissement pour une société civile forte et entendue en Afrique de l’Ouest et du centre » (FNUD).

Pour la coordinatrice de Coalition Eau Kristel Malègue, cet atelier répond aussi à l’objectif de plaidoyer au niveau national et international avec deux enjeux majeurs : les financements pour les Objectifs du Développement Durable (ODD) et la question de l’eau et du changement climatique.

Selon le président du Partenariat National de l’Eau au Togo (PNE-Togo) M. Abdoulaye Traoré-Razaki, cette dynamique va permettrenon seulement de repositionner la société civile dans la gestion de ce secteur mais aussi à toutes les personnes de la société civile qui s’intéressent à ce secteur de se mobiliser et de parler d’une voix de façon à ce qu’elle soit audible auprès des décideurs du secteur de l’eau et de l’assainissement.

La chargée de la communication et de plaidoyer au niveau du SPONG, coordonnatrice régionale du Projet Eau et Assainissement pour Tous (PEAT),Mme Roukiattou OUEDRAOGO a de son côté estimé que ce processus entamé depuis sept ans déjà, va permettre d’impulser au niveau national une dynamique de mobilisation qui permettra à la société civile d’être présente dans le dialogue pour que ce secteur devienne une priorité.