Une équipe de quatre représentants de l’agence Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des Etats Unis a effectué une visite de travail au Togo du 28 février au 04 mars 2016. Elle a échangé avec la presse le mercredi 02 mars 2016 en présence de l’ambassadeur des Etats Unis au Togo et des membres du gouvernement togolais.

L’objectif de la mission conduite par Thomas Kelly, Vice-président adjoint chargé des Politiques et de l’Evaluation, était d’initier un partenariat avec le gouvernement du Togo pour élaborer une feuille de route du programme de seuil « Threshold » de la MCC auquel le Togo a été déclaré éligible le 16 décembre 2015.

La délégation a eu plusieurs entretiens solennels avec des représentants du gouvernement du Togo, y compris le cabinet présidentiel, le premier ministre, l’Assemblée Nationale, les ministères en charge de l’économie, des finances et de la prospective, du commerce, des mines et de l’énergie, de l’économie numérique, de la sécurité, de la communication, et de l’administration du territoire, ainsi qu’avec le Chef de file de l’opposition togolaise.

Les membres de la délégation ont félicité le Togo sur la réalisation de l’admissibilité du Togo au « Threshold », et ont exprimé leur enthousiasme à propos de ce nouveau partenariat. La Cellule Millenium Challenge Account-Togo, dont le Ministre-conseiller à la Présidence Stanislas Baba est le coordonnateur a accompagné la délégation aux diverses rencontres.

La délégation a visité des sociétés d’état opérant dans les domaines portuaire, aéroportuaire, douanière, des phosphates: et du coton. Elle a rencontré les administrateurs de plusieurs structures de télécommunications, de fourniture d’énergie, d’agences des Nations Unis, des institutions de Bretton Woods et d’institutions bancaires africaines accréditées au Togo.

Elle a en outre conféré avec plusieurs organisations de la société civile militant pour les droits de l’homme, du travailleur, de la presse, des consommateurs, des femmes, et des minorités sexuelles. Le but de ces rencontres était d’avoir un point de vue des plus complets de la société togolaise sur différents aspects de la politique publique nationale.

Le Togo a satisfait à 10 des 20 indicateurs au tableau de bord 2016 de la MCC, ce qui démontre une amélioration continue depuis la satisfaction de seulement 5 indicateurs sur 20 en 2014. Le tableau de bord de la MCC utilise des données publiques et indépendantes relatives aux principes de gouvernance qui sont essentiels à la croissance économique, et ces données prennent en compte l’engagement relatif du pays à gouverner avec justice, à promouvoir la liberté économique et à investir dans sa population.

Le Gouvernement du Togo a opéré des réformes dans plusieurs secteurs pour améliorer ses performances au tableau de bord. Dans les prochains mois, le MCC et le Gouvernement du Togo vont ensemble procéder à l’analyse des contraintes à la croissance économique, les possibilités d’investissement dans le secteur privé, ainsi que les obstacles sociaux à la réduction de la pauvreté. Les résultats de cette évaluation permettront de définir la politique et les réformes institutionnelles, que le nouveau programme « Threshold » va soutenir. L’élaboration du programme comprendra un processus de consultation, avec la participation de la société civile et du secteur privé togolais.

La délégation du MCC a souligné la nécessité pour le Togo de renforcer davantage sa performance au tableau de bord, pour potentiellement devenir admissible à une subvention plus importante du programme, connu sous le nom de « Compact », notamment en capitalisant sur les progrès que le Togo a réalisés dans les domaines de la lutte contre la corruption et des droits démocratiques. Fondé en 2004, le programme MCC se distingue à plusieurs égards des politiques d’aide américaines passées et actuelles par un processus concurrentiel qui récompense les pays pour les actions passées mesurées par des indicateurs