Le Togo œuvre à disposer de données quantitatives et qualitatives de base sur le patrimoine forestier national. Avec l’appui de l’Allemagne à travers la GIZ le pays a amorcé l’inventaire forestier national. Après ceux des régions des savanes de la Kara, centrale et des plateaux, c’est au tour des acteurs impliqués dans la protection de l’environnement de s’approprier l’importance de cet outil à travers une rencontre de sensibilisation et d’information qui s’est ouvert le mardi 08 mars à Lomé.

Les préfets, les présidents des délégations spéciales, les chefs traditionnels et les représentants des ONG et auteurs de la société civile présents à cette rencontre appréhendent le rôle qu’ils doivent jouer, chacun dans, ses prérogatives pour la réussite de l’inventaire.

Pour M. Andreas SCHLEENBAECKER chef programme ProREED, cet inventaire une fois disponible permettra au Togo de connaître non seulement la quantité de ses produits ligneux mais aussi leur qualité.

Cette rencontre qui clôture l’étape d’information et de sensibilisation sur l’inventaire forestier national a pour objectif d’amener les communautés à la base à collaborer avec les experts lors de leur descente sur le terrain. L’inventaire forestier est un élément primordial dans la gestion durable des ressources forestières a souligné El-Hadj Abdourahim SAMA Boundjour sécretaire général du ministère de l’environnement et des ressources forestières.