La société civile, et les autorités traditionnelles, religieuses, politiques  et administratives s’approprient les résultats des recherches sur l’ethnicité, crises sociopolitiques et processus de réconciliation nationale au Togo le 10 Mars 2016 à l’auditorium de l’Université de Lomé.

Les ethnies togolaises sont pacifistes et cohabitent de façon harmonieuse. Elles connaissent un fort brassage. Les rapports conflictuels ne deviennent apparents qu’à la veille des élections. Les conflits ethniques  sont l’émanation des acteurs politiques’, soulignent les chercheurs.

Les données et analyses sont contenues dans un ouvrage de 400 pages dont un exemplaire a été remis à Awa Nana, la présidente du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale qui s’est félicitée de la pertinence de l’étude. Pour la présidente du HCRRUN, ses résultats s’inscrivent dans la droite ligne de son institution

Cette étude a été réalisée par l’Association des Historiens et des Archéologues du Togo(AHAT) et le Centre d’Etudes et de Recherches sur les Organisations, la Communication et l’Education(CEROCE).