La Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) du Togo a organisé, le 23 Mars 2016 à Lomé, une journée de réflexion sur la contribution des Organisations à But Non Lucratif (OBNL) à La lutte contre le Blanchiment de Capitaux et le Financement du Terrorisme (LBC/FT) au Togo.

Cette journée de réflexion vise à informer les OBNL des devoirs que leur attribue la loi mais aussi à concrétiser tous ces acteurs sur les risques auxquels ils s’exposent et exposent toute la population. Aussi, elle vise à associer dans un processus participatif, autorités publiques et société civile à la recherche des moyens pragmatiques pour empêcher les criminels d’utiliser les associations et les ONG à leurs fins.

Cette assise, qui a réuni près de trois cents acteurs de la société civile, se situe dans le cadre de la mise en œuvre de la recommandation 8 du Groupe d’Action Financière (GAFI) et les directives de l’UEMOA relatives à la LBC/FT qui recommandent chaque pays à prendre des mesures afin d’éviter l’utilisation des OBNL à des fins de criminalité financière.

Rappelons que La Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), a non seulement le rôle de recevoir, d’analyser et traiter les déclarations d’opérations suspectes signalées par les assujettis mais aussi, elle a pour attribution de sensibiliser et de former comme prévu par la loi.