Le ministère de l’environnement et des ressources forestières à travers le Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres (PGCIT), œuvre à identifier les points de similitudes et de complémentarités dans l’exécution de ses différents projets et programmes.

Les participations auront à échanger leurs expériences puis explorer les meilleurs voies pour une parfaite appropriation et capitalisation des résultats des différents projets et programmes en cours dans les secteurs de l’environnement et de l’agriculture.

Les coordonnateurs, chefs projets et programmes et partenaires du ministère de l’environnement et ceux du secteur de l’agriculture prennent part à un séminaire de concertation du 22 au 25 mars 2016 à Notsé.

Ce troisième séminaire, du genre après ceux d’Atakpamé en 2014 et kpalimé en 2015, vise la synergie des projets et programmes en cours d’exécution dans le domaine de l’environnement. Il s’agit en outre d’entrer les doublons dans le financement afin de parvenir à une optimisation et une capitalisation des résultats.

La représentante résidente de la Banque mondiale, Joëlle Businger a révélé l’importance de cette rencontre. Pour elle, ce séminaire permettra une rationalisation des financements disponibles.