Le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Me FiatuwoKwadjo SESSENOU et le commissaire de l’UEMOA, Ibrahima Dieme ont procédé à la rétrocession de 400 forages réalisés dans le cadre du programme d’hydraulique villageoise de l’UEMOA, le 27 mai 2016à Togblékopé (Lomé).

Ce programme a permis de réaliser, dans sa première phase, 400 forages positifs équipés de pompes à motrice humaine pour un coût global de 3 milliards 897 millions de FCFA dans les régions maritimes, des plateaux, de la Kara et des Savanes.

Ce projet va contribuer, de manière efficace et pérenne, à l’amélioration de l’amélioration de l’alimentation en eau potable, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire. Qui va prendre en compte d’autres usages de l’eau afin de faire faces aux multiples effets du changement climatique.

Le ministre a souligné l’importance de l’accès à l’eau potable et aux infrastructures d’assainissement pour la réduction de la pauvreté et l’accroissement des revenus d’une communauté n’est pas à démontrer. Et, le commissaire a invité les bénéficiaires à prendre les dispositions, en vue de garantir la durabilité de ces forages.

La commission de l’UEMOA  a initié ce programme dans tous les Etats membres de l’Union depuis 2006. Déjà, l’UEMOA  a  entrepris une seconde phase de ce programme multi-usages pour la sécurité alimentaire qui a démarré en 2015.