Un atelier de restitution des résultats de la première phase du Projet de Gestion des Déchets Solides Ménagers AFRCIMPOST, se tient les jeudi 30 juin et 1er juillet 2016 à Lomé. La rencontre va permettre de définir les voies et moyens adéquats pour une meilleure gestion et pérenne de ces déchets.

Il s’agira de présenter et faire le bilan des activités menées au sein du projet AFRICOMPOST; d’informer les acteurs de l’importance de la valorisation des déchets solides ménagers, et sensibiliser les autorités compétente sur l’importance de travailler avec les acteurs de la société civile privée et associatifs et les modes de collaboration possibles. Il sera aussi question d’inviter d’autres expériences nationales en matière de gestion des déchets.

Les résultats de cette première phase ont permis de mettre en place une unité de compostage à Adidogomé qui traite jusqu’à 3500 tonnes de déchet par an, et emploie 40 travailleurs et qui vulgarise 300 tonnes de compost  par an dans les filières maraichères et céréalières.

Ce projet piloté par l’ONG Ecosystème Nature Propre (ENPRO), a pour objectif d’améliorer la gestion des déchets dans la ville de Lomé en développant la valorisation par compostage. La première phase du projet a débuté en 2011 et se terminera à la fin de cette année 2016.

Selon le directeur exécutif de l’ONG ENPRO, il s’agira de mobiliser les ressources en vue d’atteindre 90 % du taux de collette des ordures d’ici 2020. Ce taux au aujourd’hui se situe entre 60 et 70 %.

Depuis le lancement de ce projet, 10600 tonnes de déchets ont été traitées et 1272 tonnes de compost ont été produites et 600 tonnes de compost vendues entre 2012 et 2015. Le projet envisage pour 2016, un traitement de 5000 tonnes de déchets, 600 tonnes de production de compost et 300 tonnes de vente par an.

La commune de Lomé a accompagné le projet depuis son début et a souligné son intérêt pour la valorisation par compostage en intégrant cette filière dans son plan stratégique de gestion des déchets. Le fort partenariat institutionnel entre ENPRO et la  commune a  permis  au projet d’évoluer et d’atteindre des résultats très satisfaisant.

La rencontre est organisée par l’ONG ENPRO en collaboration avec la commune de Lomé. Le projet a reçu le soutient technique et scientifique du laboratoire Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets (GTVD) de l’Université de Lomé.