Le corps des volontaires béninois en collaboration avec l’association ‘’Ma terre-mon village’’ ont lancé le projet « sauvons l’architecture des Tatas Sombas » le mardi 19 juillet 2016 à Lomé, dans le cadre de la préservation du patrimoine.

Ce projet a pour objectif de restaurer et maintenir le patrimoine en général et les Tatas Sombas du site Koutammakou du Togo en particulier qui sont des habitations en voie de disparition aussi bien au Benin qu’au Togo.

Ainsi, 24 étudiants du département d’histoire et  archéologie de l’université de Lomé, avec les initiateurs du projet auront dix jours, soit du 20 au 30 Juillet 2016, pour effectuer certains travaux.

Il s’agira  entre autres, la restauration des Tatas Sombas, la viabilisation du circuit de visite,la sensibilisation de la population sur l’importance de ces habitations dont la disparition serait une énorme perte non seulement pour les pays concernés mais aussi pour le monde.

Selon la 2ème vice-présidente de l’université de Lomé Mme Kafui KPEGBA qui a officiellement présidé le lancement, ce projet vient à point nommé puisque ces habitations sont menacées par l’évolution socio-économique des Batamaribas qui aspirent aux constructions modernes laissant ainsi les Tatas Sombas à la merci des aléas climatiques. Aussi, a-t-elle ajouté que c’est un canal pour faire connaitre au reste du monde le site Koutammakou, classé patrimoine mondial par l’UNESCO.