Le syndicat autonome des reboiseurs, importateurs et exportateurs des produits forestiers (SARIEF) adresse une doléance au gouvernement suite à un moratoire de dix ans sur l’exploitation, l’importation et la réexportation  des madriers de ptérocarpus erinacue appelé faux tecks au Togo.

Cette décision a été prise lors du  conseil des ministres du 22 juin 2016. C’est le tour du SARIEF de solliciter le gouvernement à travers une conférence de presse qui s’est déroulée le lundi 25 juillet 2016 au siège de ce syndicat.

Pour COMLAN Koffi secrétaire général de SARIEF, le but de cette rencontre est d’expliquer aux médias les conséquences de cette décision sur leur vie socioéconomique et sociale. Par ailleurs, le syndicat demande aux autorités de les permettre de liquider leurs stocks afin de pouvoir booster leurs dettes et dépenses.