Le groupe de travail sur le secteur éducatif mis en place par le gouvernement le 18 Janvier 2017 pour plancher sur la crise qui secoue l’éducation a rendu le vendredi 03 février 2017 à Lomé, le relevé de conclusion issu des discussions.

Ce groupe de travail est parvenu à une trêve de deux semaines  des enseignants à compter du moment où le point sera fait au Premier Ministre. Ce délai permettra aux enseignants  d’être mieux situer sur leur sort.

L’Union National des  Syndicats Indépendant du  Togo (UNSIT)  a recommandé au gouvernement,  l’adoption et la prise en compte du statut particulier des enseignants avant la prochaine rentrée scolaire 2017-2018.

Les acteurs ont également échangé sur la question des 1045 enseignants du confessionnel, des enseignants auxiliaires et les autres revendications.

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, président de ce groupe de travail, M. Gilbert BAWARA, a affirmé que les échanges se sont déroulés dans un climat de fraternité et de sérénité. Aussi, a-t-il ajouté que les membres du groupe de travail, issues de différentes entités, ont eu la ferme volonté aussi bien que le gouvernement de régler ces différentes préoccupations.