Les acteurs impliqués dans la conservation et la gestion des aires protégées de la partie méridionale du Togo prennent part à un atelier de formation du 13 au 18 mars 2017 à Tsévié.

Cet atelier Co-organisé par le PGCIT et l’Union Internationale pour la conservation de la Nature vise à équiper les participants d’instruments techniques et juridiques régissant la préservation desdites aires. Il intervient après celui de Sokodé ayant regroupé les mêmes acteurs du septentrion

Durant les six jours, les participants auront à échanger sur les principaux concepts de gestion des aires protégées, la gestion des interfaces et périphéries d’une réserve, la surveillance active le suivi écologique, la gestion du contentieux et la mobilisation des ressources pour le financement des activités une aire protégée.

A l’issue de cette rencontre, les participants devraient être  pouvoir appréhender avec justesse les impacts de leurs actions en tant qu’acteurs principaux de ces aires protégées des réserves et sites protégés.

Pour SAMAH Boundjow, secrétaire général du ministère de l’environnement et des ressources forestières, il s’agit d’outiller ces acteurs pour une véritable préservation de la nature.

Selon Madame BORA MASUMBUKO coordinatrice de l’Union Internationale pour la préservation de la nature, formatrice, pour une véritable préservation des aires protégées, la réduction de la pression de l’homme s’avère nécessaire.