La deuxième génération du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA)  est en face d’élaboration. En vue de permettre aux Organisation Paysanne (OP) de s’impliquer d’avantages dans l’élaboration de ce document deuxième génération qui est le Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN), un atelier est organisé à leur endroit les 13 et 14 avril 2017 à Lomé.

Cette rencontre organisée par la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricole (CTOP), vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agriculteurs familiaux togolais à travers la promotion d’une agriculture inclusive et compétitive.

Les participants à cet atelier vont analyser le document draft du PNIASAN ; identifier de nouvelles indispensables pour le développement durables et la compétitivité de l’agriculture togolaise, la sécurité alimentaire, la création de l’emploi et la réduction de la pauvreté…

        

Selon le président de la CTOP, M. Sandou Assimarou GNASSINGBE, les OP estiment un approfondissement du document à travers la coordination. Le document amélioré devrait prendre en compte entre autres : le statut du paysan, le problème de la maitrise de l’eau, le crédit agricole et le problème foncier du paysan…a-t-il expliqué.

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique, Dr. Hélène Nèmè Bali, ouvrant les travaux de la rencontre, a invité les participants à s’investir d’avantages en vue de plancher efficacement sur les nombreuses mesures proposées dans le document et d’apporter les amendements pour son adoption très prochainement.

Le PNIASAN est élaboré pour plus contribuer à l’essore de l’économie agricole et sociale au Togo. Ce programme est prévu pour durer 10 ans (2016-2025) et permettra non seulement de consolider les acquis du PNIASA qui s’est achevé en 2015, mais aussi la prise en compte d’autres volets (nutritionnel, changement climatique…).

Le Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, vise à assurer durablement, le rééquilibrage de la balance commerciale agricole; l’amélioration du niveau de revenues agricoles et réduction de pauvreté rurale; la création des emplois agricoles décents et la réduction de la pénibilité du travail; et le maintient de manière durable d’un taux de croissance agricole élevé et de contribuer durablement à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.