Le ministre de la santé et de la protection sociale, Prof. Moustafa MIJIYAWA a ouvert simultanément les travaux des troisièmes journées scientifiques nationales sur le VIH/Sida et le deuxième congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone (SODAF), qui se tiennent du 13 au 15 avril 2016 à Lomé.

Les journées scientifiques nationales sur le VIH/Sida  se déroulent autour du thème « Les défis pour accélérer la riposte nationale au VIH et le sida en 2020 » tandis que le congrès des dermatologues se fait sur la formation des ressources humaines en dermatologie et renforcement des systèmes de santé en Afrique.

Au programme de ces journées, de nombreuses conférences qui seront animées par des personnes ressources nationales et internationales. Elles vont porter sur les leçons apprises dans la lutte contre le VIH en Afrique, mais aussi sur des sujets d’actualités et des priorités nationales (prévention de la transmission mère-enfant, prise en charge, populations clés, comorbidités, interventions communautaires et financement.

Les travaux vont aboutir à des recommandations pour aider toutes les parties prenantes à améliorer davantage la qualité des interventions et services offerts aux populations dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique de lutte contre le Sida 2016-2020 au Togo.

Le deuxième congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone (SODAF) organisé en partenariat avec la Société Togolaise de Dermatologie et des Infections sexuellement transmissibles (SODERM),  va porter sur les dermatoses infectieuses, IST/VIH/SIDA, allergologie cosmétologie et la dermatologie générale.

Le Togo compte à peine 18 dermatologues dont deux exercent en dehors de Lomé.