Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale par le biais du Programme National Anti-Tabac (PNAT) et le Programme National de lutte contre les Maladies Non transmissibles (PNLMNT) a animé une conférence de pressele mercredi 31 mai 2017 à Lomé sous le thème «Le tabac : une menace pour le développement ». C’est à l’occasion de la journée mondiale sans tabac, édition 2017.

L’objectif de cette rencontre est de faire prendre conscience des risques que le tabagisme et l’exposition à la fumée du tabac font peser sur la santé du consommateur.

Les conséquences de la consommation du tabac sont énormes. Le tabagisme constitue un coup fatal pour l’économie en raison des coûts accrus des soins de santé avec une menace majeure aussi bien pour le système de couverture sociale du Togo (Institut National l’Assurance Maladie-INAM) que pour la productivité.

L’Organisation Mondial de la Santé (OMS) estime que le tabac appauvrit non seulement ses consommateurs, mais il représente une énorme charge financière pour les pays. La réduction de la consommation du tabac s’avère donc essentielle à la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

Selon l’OMS, pour atteindre ces différents objectifs, il est nécessaire de renforcer les capacités nationales dans la lutte anti-tabac, renforcer les priorités et ressources en matière de la prévention des Maladies Non Transmissibles, Appliquer et augmenter les taxes sur tous les produits du tabac afin de décourager toute consommation du tabac.

Le chef du PNAT, M. Vincent Kodzo Vinyo KUMAKO a exhorté les journalistes à jouer leur partition dans la lutte contre ce fléau qui prend de plus en plus d’ampleur.

Le Directeur de l’ONG ANCE-Togo, M. Fabrice Kodjo EBEH, a de son côté souhaité que le ministère de la santé, chef de file dans cette lutte, mobilise les autres ministères afin de réduire, voire venir à bout de cet mal.