Le groupe de la Banque Mondiale pour le financement du développement et les  membres du gouvernement togolais ont échangé sur les possibilités pour le Togo d’accéder à des niveaux de financement plus élevés auprès de l’Association Internationale de Développement (IDA) le mardi 6 juin 2017 à la primature.

L’objectif poursuivi est de mettre à la disposition du Togo, les innovations contenues dans IDA 18 et les stratégies à développer en vue d’accéder à des financements diversifiés.

Depuis décembre 2016, une coalition de plus de soixante gouvernements des pays donateurs et emprunteurs a accepté d’intensifier la lutte  contre la pauvreté avec un engagement de 75 milliards de dollars pour IDA qui débute le 1er juillet prochain pour prendre fin le 30 juin 2020, soit une durée de quatre ans. Le Togo est éligible aux ressources et aux guichets de IDA pour le financement du secteur privé.

Pour Joëlle BUSINGER représentante résidente de la banque mondiale au Togo, le chantier des projets IDA  vise à créer au Togo, des institutions publiques plus fortes, des emplois et un secteur privé dynamique. Il s’agit également de renforcer les services publics dans les domaines de la santé, la sécurité sociale et de la résilience.

Le premier ministre Komi Sélom KLASSOU a salué cette initiative dont les fruits permettrons l’émergence socio-économique du Togo.