Les acteurs nationaux, les partenaires techniques et financiers de la lutte contre le VIH/Sida, sont en atelier de validation du rapport des activités de la riposte nationale au VIH/Sida 2016 du 06 au 07 juillet 2017, à Lomé.

Les participants, outre l’organisation de la revue annuelle des activités du VIH/SIDA auront à valider les principaux indicateurs programmatiques du rapport annuel du Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) 2016, analyser les activités et progrès réalisés en prévention, la prise en charge et le financement de la riposte au VIH.

Pour le coordonnateur du Secrétariat Permanant SP/CNLST-IST, le Professeur Vincent PITCHIE, le Togo dispose depuis 2012 d’une politique nationale de lutte contre le sida : vision 2020, celle d’avoir une génération sans Sida. Les nouvelles infections ont baissé de 70% dans la population. Le taux de transmission du VIH chez les enfants est estimé à 6.5% contre 8.5% en 2015, l’objectif d’élimination est de parvenir à 2% en 2020.

Le Professeur K. SOGNE, conseiller Santé du Président de la République, en ouvrant les travaux, estime que pour mettre fin à l’épidémie du Sida en 2030 comme le recommande l’Objectif de Développement Durable ODD 3, il faut collectivement accélérer la mise en œuvre des interventions à haut impact pour la population. Il a enfin exhorté les acteurs à une excellente coordination et la production des rapports d’activités afin de s’assurer que les objectifs fixés sont atteints ou pas.