Une délégation de la Centrale d’Approvisionnement et de Gestion  d’Intrants Agricoles (CAGIA) a séjourné le lundi 10 juillet 2017 à ATTITOGON dans le bas-Mono pour une séance d’échange avec les producteurs de ladite localité suivie de la distribution de l’engrais dans les différents points de vente de cet intrant agricole pour la campagne de 2017.

  

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie instaurée par le gouvernement pour soulager les producteurs les plus vulnérables dans l’obtention des engrais et mettre fin aux files d’attente dans le processus d’achat.

Pour Madadozi TEZIKE, directeur général de la CAGIA, le gouvernement a libéralisé en 2016 le secteur des engrais laissant ainsi le soin aux sociétés privées de les vendre aux producteurs. Cette libéralisation de la CAGIA a suscité la création de vingt et une sociétés privées sur toute l’étendue du territoire. Les points de vente sont passés de cent douze à cent cinquante. La quantité d’engrais  vendue est passée de quarante-quatre mille à soixante-dix mille tonnes.

L’Etat ne vend pas l’engrais aux producteurs, il veille sur la qualité de cet intrant vendu par les sociétés privées, aux producteurs vulnérables.