Les discussions qui se sont tenues au siège de la HAAC le jeudi 24 Août à Lomé ont porté entre autres sur le respect de la déontologie du métier de Journaliste et les dérives constatées dans le traitement des informations relatives à la marche du Parti National Panafricain samedi dernier.

Cette rencontre a d’abord permis au Président de la HAAC, Pitang TCHALLA,  de revenir sur la mission et les prérogatives de son institution selon l’article 130 de la Constitution togolaise et de rappeler ensuite, la déontologie et l’éthique du métier de Journaliste telles que mentionnées par le Code de la Presse.

S’agissant du traitement des informations relatives à la marche du Parti National Panafricain samedi dernier, la HAAC a relevé des manquements et dérives graves notamment le non recours à toutes les parties impliquées dans la production de l’information en vue de l’équilibre et le flagrant parti-pris chez certains correspondants ajouté à des propos incitatifs à la violence chez d’autres.  Les correspondants ont de leur côté souligné le manque d’interlocuteur du côté du gouvernement.

La HAAC s’est engagée à accompagner les journalistes nationaux et ceux des médias internationaux dans l’équilibre de l’information.