Les agents des secteurs d’activités producteurs des déchets renforcent leurs capacités en matière des bonnes pratiques de gestion des déchets biologiques et chimiques. Ils sont en atelier de trois jours ouvert le lundi 4 septembre 2017 à l’Ecole Supérieure de Santé des Armées de Lomé (ESSAL).

Ce renforcement des capacités initié par l’Union Européenne s’inscrit dans le cadre du projet 35, intitulé gestion des déchets chimique et biologique dangereux sur la façade atlantique africaine et permettra à chaque participant de connaître les effets des pollutions organiques persistantes sur la santé et l’environnement.

Les participants scindés en deux groupes, seront formés selon les déchets produits par leur secteur notamment biologiques et chimique dangereux.

M. AYAH Massabalo, ingénieur de l’Ecole Supérieure des Techniques Biologiques et Alimentaires (E.S.T.B.A) à l’université de Lomé est formateur du secteur d’activités productrices des déchets chimique dangereux. Ceux biologiques sont instruits par ASSIGLEY Kokou, ingénieur biologiste à l’institut d’hygiène.

Pour M. Anterv Jaouad, expert européen, les efforts du Togo méritent un appui en la matière, raison de sa présence à cette rencontre d’échange.