Le Conseil des Ministres de l’Autorité du Bassin du Mono (ABM) s’est réuni en sa première session ordinaire, le vendredi 22 septembre 2017, à Lomé.

L’objectif de cette rencontre, qui réunie les acteurs du Bénin et du Togo, est la signature des textes organiques et adoption du rapport élaboré par les experts qui permettront la nomination des directeurs exécutifs ainsi que l’installation des instances dirigeantes. Elle se veut aussi un espace d’échanges sur comment gérer les ressources en eau du Bassin du Mono.

Pour le Colonel OURO-KOURA Agadazi, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique du Togo, le bassin du Mono, d’une superficie de 24300km2 partagé entre le Bénin et le Togo, est un espace d’énormes enjeux économiques liées aux nombreuses ressources naturelles. C’est au regard de ce grand potentiel qu’il a été mis sur pied l’ABM. Pour lui, l’ABM a pour mission d’organiser la coopération entre les pays, et d’harmoniser les politiques de gestion des ressources.

M. Dona Jean-Claude HOUSSOU, Ministre de l’Energie, des Mines e de l’eau du Bénin et Président du Conseil de l’ABM, en ouvrant les travaux de la session a déclaré que la rencontre de Lomé est un cadre d’analyse de la feuille de route, en vue de l’adoption de l’ABM et que plusieurs défis sont à relever sur le bassin.

Pour rappel, le Bénin et le Togo ont signé respectivement les 24 et 30 décembre 2014, des conventions qui ont permis la création de l’ABM pour la gestion des ressources du bassin du Mono.