Les députés de l’Assemblée Nationale togolaise se sont retrouvés le jeudi 05 octobre 2017 au palais des congrès de Lomé, siège de l’hémicycle, au cours de la 2ème  séance plénière de la 2ème session ordinaire de l’année.

Au cours de cette séance dirigée par le président de l’Assemblée nationale, honorable  Dama Dramani, les élus du peuple ont voté deux projets de loi : le premier  est relatif à la composition, à l’organisation et aux attributions de la Commission Nationales des Droits de l’Homme (CNDH) au Togo, et le second (étudié et adopté à huit clos) concerne le projet de budget de l’Assemblée Nationales togolaise exercice 2018.

 

Selon le commissaire du gouvernement, Mme Nakpa POLO, Secrétaire d’Etat chargé des droits de l’homme,  il s’agit de contribuer à maintenir la CNDH au statut A qui est un distinctif des institutions nationales qui respectent tous les principes de Paris régissant l’organisation et le fonctionnement des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’homme.

Le volet prévention de la torture fait donc désormais partir des missions de la CNDH et fait d’elle une institution de référence dans la sous-région.