L’expérience togolaise de la justice transitionnelle intéresse la République Démocratique du Congo (RDC). Les échanges de 5 jours entre les deux délégations ont débuté le lundi 6 novembre 2017 à Lomé.

L’objectif de cette rencontre et d’échanger avec le HCRRUN en matière d’expériences sur la problématique des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

La RDC sollicite du Haut Conseil à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unicité Nationale, (HCRRUN), son expérience concernant surtout l’atelier de juillet 2016 à Lomé pour lequel les autorités de Kinshasa avaient tardivement exprimé leurs souhaits de participer. Durant cinq jours, les communications viendront des enseignants chercheurs des départements d’Histoire et de Droit.

Pour Jean Pierre MAVUNGU MVUMBI-DI-NOGOMA, chef de délégation de la mission de RDC, quelque soit le chemin que chaque peuple pourra emprunter pour mieux consolider la démocratie et l’Etat de droit, cela devrait se faire dans un esprit de tolérance mutuelle.

A l’ouverture des travaux, la présidente de HCRRUN, Madame AWA NANA DABOYA a fait l’historique de son institution, ses réussites, les difficultés rencontrées et les perspectives, celles d’œuvrer contre l’impunité.