Le rapport semestriel des perspectives économiques d’Afrique subsaharienne a été présenté le jeudi 9 novembre 2017 à Lomé. Cette  initiative du Fonds Monétaire International (FMI) permet de recadrer les économies des pays africains dont le Togo.

Un constat général a été fait par rapport à l’état d’avancement de l’économie des pays au Sud du Sahara entre 2016 et 2017. Le niveau de croissance de celle-ci est passé de 1,4 à 2,6 pour le compte de 2017. Cependant, le revenu par tête dans certains pays de cette même zone a baissé.

Pour le représentant résident du FMI au Togo, Dr. Sampawende Jules Tapsoba, les pays subsahariens ont certes fait des efforts mais d’énormes défis restent à relever. Il a ajouté que l’économie togolaise est beaucoup plus résiliente que le reste des autres pays subsahariens, avec un taux d’endettement élevé dont l’assainissement est déjà entamé par le gouvernement.

Les résultats de l’analyse du Fonds Monétaire International, montrent que cette économie africaine reste fragile, et a fait trois (3) recommandations afin de renforcer la croissance : il s’agit de réduire la vulnérabilité en limitant le taux d’endettement, mobiliser plus de recettes fiscales  pour se financer soi-même et diversifier l’économie.