Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile,  a organisé avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier de sensibilisation-renforcement des capacités des forces de l’ordre et de tous les acteurs de la société civile sur la prévention des conflits au Togo, le mardi 14 novembre 2017 à Lomé.

Cet atelier a pour objectif de prévenir l’occurrence des conflits et combattre efficacement la criminalité afin de préserver la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Il s’agit entre autres d’informer sur les causes et risques d’éventuels conflits et les moyens de les prévenir ; sensibiliser et former  les personnels des forces de défense et de sécurité sur leur rôle dans la prévention des conflits.

Au cours de ladite rencontre, les participants, composés de : forces de défense et de sécurité, la société civile et les médias ; ont suivis des communications sur : « la prévention des conflits, un enjeu majeur pour la préservation de la paix et de la stabilité au Togo » de M. AGOKLA ; « la contribution des forces de l’ordre à la prévention des conflits » de M. TCHACONDO, puis « l’importance de la coproduction de la sécurité par les forces de l’ordre et les populations pour prévenir les conflits » de Madame AMEDJENOU-NOVIEKOU.

En ouvrant les travaux dudit atelier, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Col. Damehame YARK, a rendu hommage aux forces de défense et de sécurité, puis a déclaré que s’il est indéniable que l’édification d’une cité paisible requiert l’apport de toutes les composantes socioprofessionnelles de notre pays. Il a souligné que dans l’exercice de leur fonction sécuritaire, les forces de défense et de sécurité doivent garder prioritairement à l’esprit, aussi bien dans l’accomplissement de leur mission que dans leur conduite leur rôle de gardien de la paix et de la cohésion sociale.

C’était en présence du M. Payadoya BOUKPESSI, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales ; et de Madame Nakpa Polo, Secrétaire d’Etat auprès du Ministère de la Justice, chargé des Droits de l’Homme au Togo.