Le ministère en charge de la culture, organise les 16 et 17 novembre 2017, à travers le Fonds d’Aide à la Culture (FAC) et en collaboration avec l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC), un atelier régional de renforcement des capacités des artistes et promoteurs culturels en management de Projet, à Lomé.

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants auront à suivre divers modules à savoir : « la politique culturelle et le plan stratégique de l’action culturelle : quels enjeux pour les artistes et promoteurs ? » ; « la loi portant statut de l’artiste et son décret d’application : droits et devoirs de l’artiste et du promoteur culturel » ; « le montage financier du dossier de projet : cadre théorique » ; et « le montage financier du dossier de projet : cas pratique ».

Pour M. Kodjo NOUGBOLO, chef service gestion de projet à IRES-RDEC, une trentaine de candidats a été retenue pour suivre la formation. Pour lui c’est l’occasion de leur donner les outils pour le management des projets pour être éligible non seulement par le FAC mais aussi par les institutions financière dans le cadre de financement de leur projet ; car la plus part de ces promoteurs n’ont pas fait une étude dans ce secteur.

Le Secrétaire Général du Ministère en charge de la Culture, M. Kossi Wédiabalo TINIKA, en ouvrant les travaux, a déclaré que le FAC a pour objectif de favoriser la professionnalisation du métier des arts et de promouvoir les industries culturelles afin que les artistes puissent vivre de leur production. Pour lui les artistes et promoteurs culturels doivent avoir les aptitudes de véritables entrepreneurs avec toutes les exigences que cela implique, car le management culturel et artistique ne saurait tolérer l’amateurisme ni l’improvisation.