Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Bureau Régional de l’Afrique de l’Ouest  organise un atelier de formation sur  les textes régissant les manifestations publiques et le maintien de l’ordre au Togo  du 21 au 22 novembre 2017 à Lomé.

Cette formation est organisée à l’intention des journalistes et des acteurs de la société civile qui réagissent  à travers divers canaux sur les événements sans avoir forcément la maîtrise des textes de loi pour une sensibilisation de qualité des populations.

Pendant deux jours de travaux,  les acteurs impliqués vont se plancher  sur le cadre juridique de ces manifestations et leur rôle à jouer. Ils vont également réfléchir sur l’équilibre nécessaire à la sauvegarde de l’ordre public et à l’amélioration de la collaboration entre les acteurs.

Selon le président du conseil d’administration du CACIT, Spéro Mahoulé cette rencontre vise à une meilleure compréhension des textes régissant les réunions et manifestations publiques et le maintien de l’ordre par les défenseurs des droits de l’homme et les journalistes.

Les travaux ont été présidés par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la justice et des institutions de la république, chargée des droits de l’homme, Madame NAKPA POLO. Dans son mot d’ouverture, elle a rappelé que le gouvernement est soucieux du bon déroulement des manifestations et que le Togo est attaché à la protection et à la promotion des droits fondamentaux de l’homme et au respect des engagements pris au plan international et régional.