Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Togo, M. Octave Nicoué BROOHM, a officiellement lancé, le mardi 21 novembre 2017 à l’Institut Confucius de l’Université de Lomé, le projet UNESCO-SHENZHEN de renforcement de l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur en Afrique. C’était en présence de l’ambassadeur de Chine au Togo, M. Liu Yuxi.

L’assurance qualité, moteur de ce projet, est subdivisée en deux : interne et externe. L’interne vise le suivi et l’amélioration de la qualité au sein de l’établissement d’enseignement supérieur. L’assurance qualité externe quant à elle, est mise en œuvre à travers l’auto-évaluation, l’évaluation par les pairs, le rapport et/ ou la décision et, éventuellement, la procédure de suivi. Elle peut reposer sur un mécanisme d’évaluation, d’audit de la qualité et d’accréditation.

Dix (10) pays sont éligibles à ce projet dont le Togo. Aussi, le Togo figure dans la catégorie « soutien à la mise en place de nouvelles agences d’assurance qualité». Il s’agira dans le cycle du projet notamment de faciliter l’accès aux bonnes pratiques, de développer les capacités et de soutenir la mise en réseau avec les agences d’assurance qualité existantes.

Ce projet sera exécuté sur la période 2017-2019 avec le soutien de la République Populaire de Chine et avec l’étroite collaboration de l’UNESCO. Il sera financé par le gouvernement municipal de SHENZHEN, de la République Populaire de Chine.

Le projet UNESCO-SHENZHEN s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les Etats d’Afrique.