L’Assemblée Nationale autorise le gouvernement à ratifier la convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’Enseignement Supérieur dans les Etats d’Afrique adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014. C’est au cours  de la 6ème séance plénière de la 2ème session ordinaire tenue le mercredi 22 novembre 2017 au siège du parlement au palais des congrès de Lomé.

Cette convention révisée permettra de faciliter l’échange et une grande mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs du continent.

Les différences liées à la reconnaissance mutuelle des études et des certificats, diplômes grades et autres titres de l’enseignement restent l’une des principales préoccupations de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO). Afin de relever ces défis, l’UNESCO a recommandé la révision des conventions régionales.

La ratification par le Togo de cette convention contribuera à améliorer la gestion de l’enseignement supérieur, privé et public et facilitera la promotion et la mobilité académique au plan national, régional et international.

Selon Octave Nicoué BROOM, ministre en charge de l’enseignement supérieur cette convention permettra au Togo de bénéficier des mécanismes d’assistance technique de l’UNESCO.

Le groupe parlementaire ANC s’est abstenu du vote par contre le groupe de la majorité parlementaire UNIR a accordé ses voix.

La troisième vice présidente de l’Assemblée Nationale, Ayawavi Djigbodi DAGBAN, qui a présidé la rencontre s’est félicité du vote de cette loi qui va promouvoir l’intégration continentale à travers la coopération entre les établissements d’enseignement supérieur.