Le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, organise en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR), 16 jours de campagne et d’activisme contre les violences faites aux femmes. La cérémonie de lancement des activités s’est déroulée le mardi 28 novembre 2017, au Camp des réfugiés à Avépozo.

Cette campagne, qui marque le 26ème anniversaire de la célébration, consiste à amener l’opinion nationale et internationale à se mobiliser et à agir pour mettre un terme à ce fléau à travers le monde. Sur le plan international, le thème de la célébration est : « Ne laisser personnes pour compte : mettre fin à la violence contre les femmes et les filles».

  

Ces violences faites aux femmes et filles, même celles qui paraissent anodines, les affectent sur les plans psychologique, physique et social ; et les stigmates rejaillissent sur les communautés entières.

Madame OURO AISSAH Akanti, Directrice Générale du Genre et de la Promotion de la Femme, en lançant les activités de la 26ème journée, a déclaré que les violences sont faites aux femmes sous différentes formes ; ce qui affaibli le tissu social et met en péril la santé sexuelle, reproductrice et la dignité des femmes. Elle a aussi lancé un appel aux décideurs politiques et à tous les acteurs concernés, à soutenir sans relâche tous les efforts visant à mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles dans la perspective d’une atteinte optimale de l’objectif 5 du développement durable sur l’égalité des sexes.