Le Président National de l’Union des Forces du Changement (UFC), le Professeur Gilchrist OLYMPIO, vu les évènements sociopolitiques que le pays connaît depuis Août 2017, s’est prononcé le mardi 28 novembre 2017 à travers une allocution livrée en sa résidence à Lomé, face à la presse.

Dans son message le Président National de l’UFC, apporte les condoléances les plus sincères aux familles de ceux qui ont payé du sacrifice ultime les débordements violents de ces événements. Gilchrist OLYMPIO appelle toute la classe politique togolaise à un consensus accepté par tous, à travers un dialogue politique franc, dans un climat apaisé.

C’est donc, l’occasion pour le parti de déplorer une fois encore, la violence, quelles qu’en soient les justifications, qui ont eu lieu dans les rues de plusieurs villes du Togo, entre la jeunesse qui selon le parti, désillusionnée et les forces de l’ordre essayant de maintenir l’ordre public. Lesquelles violences qui ont été suivies des conséquences déplorables dont, les pertes de vie humaines, destructions matérielles, et dommages économiques à long terme.

«Nous sommes opposés à toutes les formes de compétition politique ancrée dans une culture de la violence. Chercher à établir un rapport de force utilisant violence de masse ou persécutions individuelles comme moyens de coercition, pour forcer un ennemi politique à capituler dans le chaos ou l’humiliation, ne mène qu’à des situations fragiles et instables» a-t-il insisté.

Le leader de l’UFC pour finir, a réaffirmé la philosophie de son parti : Non à la violence ; Oui à la paix consensuelle.