La prise en charge médico-psychologique des victimes vulnérables de 2005 identifiées par le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), va se dérouler du 12 au 29 décembre 2017 à Lomé. C’est ce qui a été publié au cours d’une rencontre initié par cette institution avec la presse le mercredi 06 décembre 2017 à Lomé.

Pour en bénéficier, chacune de ces victimes doit se munir d’un document portant une photo d’identité.

Cette opération consacrée à 137 victimes, vulnérables, réparties sur toute l’étendue du territoire constitue la première étape de la mise en œuvre du volet indemnisation du programme de Réparation du HCRRUN.

Pour Madame Daboya AWA NANA, présidente du HCRRUN, il s’agira pour l’institution de réaliser les actions destinées à soulager ces personnes souffrantes dans leur corps et dans leur âme. A cet effet plusieurs dispositions sont prises en vue du convoiement de toutes ces victimes

Cette prise en charge psycho-médicale se fera par l’ONG AIMES-Afrique. D’autres dispositions sont prises avec le ministre de la santé afin de faciliter, l’accès aux CHU Sylvanus Olympio et campus, au CHR Lomé-commune et à l’hôpital de Bè pour les victimes qui nécessitent des analyses plus poussés. Outre ces mesures, les victimes recevront sous l’attestation des huissiers contractés pour accompagner l’institution, chacune son indemnisation fixée par la CVJR.