La mise en œuvre du programme de réparation, volet indemnisation du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité National (HCRRUN), a démarré le mardi 12 décembre 2017, à Lomé.

Cette première phase concerne les victimes vulnérables des régions des Savanes, Kara et Centrale. Il s’agira d’une prise en charge médico-psychologique des victimes des  violences sociopolitiques du Togo qui couvrent la période de 1958 à 2005.

La semaine du 12 au 16 décembre est consacrée aux victimes vulnérables du pool1 constitués des régions de la savane, de la Kara et centrale. Elles seront au total 21 victimes de ces régions ayant subit un préjudice notamment une atteinte de leur intégrité physique ou mentale, une souffrance mentale, une perte matérielle ou une atteinte grave à leurs droits fondamentaux en raison d’actes ou d’omissions constituant des violations graves des droits de l’Homme.

Pour M. Wiyao EVALO, 1er rapporteur du HCRRUN, les victimes seront prises en charge médicalement en plus d’une enveloppe pécuniaire définie par la CVJR selon la gravité du préjudice.

La prise en charge médicale est assurée par l’Association AIMES-Afrique dans les domaines de la médecine générale, la neurologie, l’ORL, la gynécologie, et de la chirurgie.

Les victimes ont exprimé leur satisfaction  et dit disposées à pardonner pour une cohabitation pacifique

Le programme des réparations est une recommandation de la commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR).