Le développement des nouvelles technologies, telles que l’impression 3D et la télémédecine, a ouvert la voie à des approches novatrices en matière de prestations de services de santé. Dans cette optique, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de l’Organisation Africaine pour le Développement des Centres pour les Personnes Handicapées (OADCPH)  a été organisé le mardi 12 décembre 2017 à Lomé.

Ce premier atelier régional a permis de réunir les principaux acteurs et les partenaires internes au projet qui seront en charge de sa mise en œuvre. L’OADCPH  est un  laboratoire de fabrication des prothèses à partir de la technologie 3D avec l’appui de la Belgique. L’impression 3D est une technologie numérique qui consiste à reproduire un objet à partir d’un ordinateur et une imprimante.

L’objectif de cette recherche est de comparer la faisabilité du processus d’impression 3D et de télé-réadaptation dans ces différents contextes.

Elle vise également à réduire le temps de fabrication des appareils orthopédiques mais aussi le temps d’appareillage des patients, augmenter leur qualité en proposant un appareil mieux adapté et plus confortable pour le patient.

Les travaux ont été ouverts a été par Olivier Kadanga, représentant le ministre de la santé et de la protection sociale en présence de Simon Miriel, chef du projet  Impression 3D et des partenaires techniques et financiers. Il a exprimé les remerciements du Togo à la Belgique pour sa sollicitude et invité les participants à s’impliquer pour l’atteinte des objectifs.