Le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative, organise les 14 et 15 décembre 2017 à Lomé, avec le soutien financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), un atelier de validation de la charte de déconcentration des services publics au Togo

Cet atelier vise à doter le Togo d’une meilleure stratégie de déconcentration. Ladite charte a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers à travers le rapprochement de l’administration des administrés.

La déconcentration est un mécanisme qui accompagne le mécanisme de la décentralisation. Ainsi la déconcentration permet aux services décentralisés de bénéficier de certains services qui sont au niveau central mais dont on a besoin au niveau décentralisé. Ainsi aux côtés des services décentralisés, il y aura des services déconcentrés de l’Etat qui permettront de servir les populations à la base.

Selon M. Paul S. DEHOUMON, expert international ayant réalisé l’étude, la charte porteuse de deux études: l’état des lieux de la déconcentration au Togo en relevant les forces et faiblesses de l’expérience en cours ; ensuite le projet de charte qui fait une étude du cadre juridique de la déconcentration au Togo. Ainsi la charte intervient comme une modalité essentielle pour la mise en œuvre de la déconcentration car elle pose le principe irremplaçable de la dérogation de signature. Pour lui la mise en œuvre de ladite charte permettra une célérité dans l’administration.

Les travaux ont été ouverts par M. Kossi Kasségnin DONKO, Directeur de Cabinet du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative, en présence de plusieurs autres Directeurs de Cabinets, des secrétaires généraux des ministères, des Directeurs Généraux et Chefs de Service.