Un atelier de renforcement des capacités des maraichers de goumoukopé sur la production durable des cultures maraichères s’est déroulé les 22 et 23 décembre 2017  à Aného (35Km sud-est de Lomé, préfecture des Lacs).

Cette initiative de l’Institut Togolais de Recherche Agronomie (ITRA) a permis d’informer les producteurs sur les principaux ravageurs et maladies des cultures maraichères, et de les outiller sur les différentes méthodes de lutte.

 

Une délégation de l’ITRA et des producteurs se sont rendus le samedi 23 décembre 2017 à l’issu de cet atelier, sur les sites de productions de ces cultures pour constater les réalités du terrain.

Selon M. Eloi Cocou ALOUZOU, maraicher dans cette localité, participant, les cultures maraichères sont confrontées à d’énormes difficultés dont les ravageurs et les maladies; à cela s’ajoute la question de financement. Cette formation  pour lui va leur permettre de rentabiliser la production pour une autonomisation financière.

  

Les maraichers ont été formés sur les technologies performantes de la production vue les difficultés aux quelles ils sont confrontés. Il leur a été conseillé entre autres, la rotation des cultures, dans la mesure où celle-ci offre l’avantage dans la fertilisation des sols, a indiqué Mme Aïssatou ALFARI-ALI, chef programme national culture maraichère à ITRA. Pour elle c’est aussi un moyen de lutte contre les maladies et les insectes ravageurs.

Plusieurs variétés de cultures maraichères se font dans cette localité, dont la tomate, piment vert et rouge, carotte, gombo, etc.. Le site regroupe environ 765 maraichers sur une superficie de 1000 hectares.