Une journée d’échanges a réuni des défenseurs de droits de l’Homme, le jeudi 28 décembre 2017 à la salle de conférence de  Amnesty International Togo, à Lomé.  Cette rencontre est organisé par le Réseau des Associations et ONGs Togolaises pour l’Education aux Droits de l’Homme (RAOTEDH), en collaboration avec la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits de l’Homme  (CTDDH).

Les  échanges ont porté sur le thème « Protection des défenseurs des droits de l’homme en période de crise sociopolitique au Togo». Il s’agit pour les participants de réfléchir sur des guides d’actions et stratégies sécuritaires à court, moyen et à long terme en vue de relever les défis liés à l’exercice de la fonction des défenseurs de droits humains.

  

Les défenseurs de droits de l’homme sont exposés à des menaces et intimidations, voire même des agressions physiques qui ne contribuent pas à la liberté de leur droit d’exercice, a indiqué M. Yao DOGBE, président du RAOTEDH. Il est donc nécessaire de se concerter pour prendre des mesures sécuritaires surtout dans cette période de crise sociopolitique que connaît le Togo, a-t-il ajouté.

Deux communications ont fait l’objet de débats : La déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme et leur rôle ; et sécurité physique et numériques des défenseurs de droits de l’homme.

Plusieurs recommandations vont sortir à l’issu de de cette rencontre en vue d’en servir de pistes pour l’amélioration de situation de ces défenseurs humains.