Les responsables du  parti Union pour la République (UNIR) ont organisé un festival de danses traditionnelles le samedi 13 janvier 2018 sur le terrain de Forever d’Agoè Nyivé et  d’Adétikopé.

C’est autour  de divers danses folkloriques que les  ethnies à savoir  les kabyè, les Moba, Bassar les Losso, les Lamba et les éwés ont exprimées leur joie et leur désir de cohésion sociale.

Pour le responsable  UNIR d’Adétikopé, le major SAMGBANA Adam, leur localité étant un canton qui représente tout  le pays  en miniature, il fallait au delà de la réjouissance populaire prouver aux yeux du monde entier que le Togo n’est pas divisé et que la  paix, le dialogue et la cohésion sociale doivent régner entre les togolais quelque soit leurs appartenances politiques.

Pour la vice présidente de Lomé et Agoè du parti UNIR, madame Ibrahima Mémounatou, cette réjouissance populaire est une occasion pour lancer un appel à tous les fils et filles du terroir à l’unité et a la paix. C’était en présence de plusieurs  cadres dudit parti notamment Dama Dramani, président de l’Assemblée Nationale et Gilbert Bawara.