Les élus du peuple se sont retrouvés le vendredi 26 janvier 2018 au siège de l’Assemblée Nationale dans le compte de la 2ème séance plénière de la première session extraordinaire de l’année 2018 afin de modifier la loi relative à la décentralisation.

La modification de la loi N° 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales intervient suite à l’adoption de la loi N° 2007-008 du 29 juin 2017, portant création de nouvelles communes au Togo.

Les modifications ont porté notamment sur le nombre de conseillers par commune, par préfecture et par région, la limitation des mandats des élus locaux à deux (2) au maximum.

A l’issue de l’adoption de cette loi, le commissaire du gouvernement, le Ministre  Payadowa BOUKPESSI, s’est félicité du sérieux avec lequel les députés ont travaillé. Il a déclaré que cette loi est le maillon déterminant du processus de décentralisation. Selon lui, le gouvernement est enfin prêt pour lancé le processus.

Pour le président de l’Assemblée Nationale, Dama DRAMANI, la décentralisation rapproche les centres de décision des citoyens et favorise l’émergence d’une démocratie de proximité.