Le ministre des Infrastructures et  Transports NISAO GNONFAM, a organisé le jeudi 1er février 2018, à son ministère une conférence de presse sur le Marché Unique du Transport Aérien (MUTA).

M. NISAO GNONFAM, à cette occasion a fait le point sur l’évènement du 30ème sommet des chefs d’État de l’Union Africaine qui s’est déroulé du 22 au 29 janvier 2018 à Addis-Abeba en Éthiopie.

Le Chef de l’État togolais, Faure Essozimna GNASSINGBE à ce sommet a été désigné par ses pairs lors de ladite conférence pour conduire le processus du Marché Unique du Transport Aérien. Il s’agit pour le président  togolais, selon le ministre, de convaincre les pays qui hésitent encore à adhérer à ce marché.

Le Colonel LATTA GNAMA, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), dans le courant des débats, a précisé l’initiative du Marché Unique du Transport Aérien (MUTA), a été décidée à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire en 1999 et entériné un an plus tard à Lomé. A ce jour seulement 23 pays sur 55 ont adhéré au processus. Il était de ce fait nécessaire de mener des discussions auprès des pays pour les conduire à la mise en œuvre du programme.

Le ministre NISAO GNONFAM a déclaré que la libéralisation du transport aérien en Afrique permettra aux compagnies de se mettre ensemble pour plus d’efficacité. La mise en œuvre du MUTA constitue un pas en avant dans l’atteinte de l’agenda 2063 de l’Union Africaine : « une Afrique, un peuple ».