Une cérémonie de lancement officiel de la contractualisation du CHU Sylvanus OLYMPIO a eu lieu le mardi 24 avril 2018 à Lomé en présence du Chef de l’Etat, Faure GNASSINGBE.

Les  réformes  dans les formations sanitaires publiques pour des soins de qualité au grand public au Togo suivent leur cours normal. Après la phase pilote qui a concerné le Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé et l’hôpital préfectoral de Blitta avec des résultats probants, c’est le tour du CHU Sylvanus OLYMPIO d’accueillir  l’approche contractuelle.

  

Ce lancement qui marque l’encrage de cette nouvelle l’approche dans les formations sanitaires publiques a permis au chef de l’Etat de toucher du doigt les réalités des conditions de travail dans le 1er centre hospitalier du Togo âgé de 64 ans. Le poids de l’âge et le comportement peu orthodoxe de certains agents ternissent l’image de ce centre de référence qui dessert plus de 1,5 millions d’habitants de Lomé et de ses environs sans oublier les référés de l’intérieur du pays, a reconnu le directeur de l’hôpital le colonel Wiyao Kpao ADOM.

L’approche contractuelle n’exclut pas l’autorité de l’Etat dans la gestion des formations sanitaires publiques. C’est plutôt un moyen d’amélioration des prestations au profit des populations.

Pour le Professeur Moustapha MIJIYAWA, Ministre en charge de la santé, la contractualisation des formations sanitaires publiques s’inscrit dans le mandat social du chef de l’Etat. Elle va s’étendre à d’autres hôpitaux à l’intérieur du pays dans les jours à venir.