Le gouvernement togolais veut maximiser l’impact des ressources de l’État à travers une redéfinition de l’utilisation de ces ressources pour mieux servir les biens et services. Un séminaire de haut niveau est organisé les 24 et 25 mai 2018 à Lomé, sous le thème «Fonction, rôle et responsabilité des ordonnateurs». Les travaux ont été ouverts par le Secrétaire permanent, Dr Mongo AHARH-KPESSOU, chargé des réformes au ministère de l’économie et des finances du Togo, représentant son ministre de tutelle.

Cette rencontre initiée par le Ministère de l’économie et des finances du Togo a réuni des présidents des institutions et des secrétaires généraux des ministères du Togo.

Les participants seront entre autres outillés sur le budget programme, le fonctionnement et le rôle des ordonnateurs dans le cadre des réformes, et la loi des finances 2014 du Togo.

La rencontre devrait permettre à chaque participant, responsable de programme, de répondre désormais des résultats obtenus à partir des actions précises par rapport aux objectifs précis préalablement fixés.

Selon le consultant formateur à ce séminaire, M. Michel Filion, les séminaristes auront une idée plus claire de leur rôle dans le processus de réforme des finances publiques et seront désormais capables de produire des résultats avec les Fonds qui leur seront alloués, dans leur rôle de recevabilité face à l’Etat et la société.

Par cette rencontre, le Togo veut se conformer à la décision adoptée par la conférence des chefs d’état et gouvernement ainsi que le conseil des ministres de l’UEMOA en 2009, sur les directives portant sur les budgets programmes, en vue de présenter son premier budget programme dès 2019, a indiqué le Secrétaire permanent, Dr Mongo AHARH-KPESSOU, chargé des réformes au ministère de l’économie et des finances du Togo.

L’UEMOA exige donc que le budget de chaque Etat membre de l’union doit se présenter désormais sous forme de budget programme au plus tard le 1er janvier 2019 et 2020 pour les retardataires.

Le budget programme ou document de programme pluriannuelle des dépenses (DPPD) est un document qui précise comment les moyens sollicités par chaque organe ou institution seront utilisés pour atteindre les objectifs fixés. C’est donc un ensemble de programme déclinés en actions, en activités et en tâches pour améliorer la gestion par la performance et de mesurer les résultats de chaque institution et de chaque ministère avec des indicateurs y associés, dans le cadre de la gestion axée sur les résultats.