Les travaux des experts des pays membres du Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTAA) sur l’harmonisation des Accords bilatéraux de services aériens ont été ouverts le vendredi 25 mai 2018 à Lomé.

C’est une initiative de la Commission de l’Union Africaine (UA), en partenariat avec la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC), dont les travaux se déroulent du 25 au 28 mai 2018 à Lomé.

Le Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTA) est l’un des 12 projets phares de l’agenda 2063 de l’UA qui vise à créer un seul et unique marché du transport aérien en Afrique, à libéraliser l’aviation civile sur le continent et à y impulser l’intégration économique.

Les travaux qui s’articulent autour de la libéralisation du ciel africain permettront de définir les blocages de l’opérationnalisation du marché unique africaindu transport aérien et favoriser des accords bilatéraux entre états et compagnie pour plus de fluidité dans le transport africain.

Pour le colonel Dokisime Gnama LATTA, directeur de l’aviation civile, point focal MUTA au Togo, la commission espère déboucher sur la création de 300 000 emplois directs et de deux millions d’emplois indirects. Les compagnies aériennes africaines ont moins de 3% du trafic aérien mondial bien que le continent représente plus de 17% de la population mondiale.

Les travaux de cette rencontre de quatre (04) jours ont été ouverts par le Ministre des infrastructures et des transports du Togo, M. Ninsao Gnofam.