Le Togo s’active avec le concours de la Banque mondiale et et du Centre de suivi écologique du Sénégal pour disposer du Fonds vert pour le climat. Le pays a validé la composante 1 qui consiste au «renforcement des capacités de l’Autorité nationale désignée» en matière de ce Fonds.

Une réunion interministérielle sur le processus de planification stratégique de mobilisation du Fonds vert pour le climat s’est tenue le mardi 12 juin 2018 au CASEF à Lomé. Cette rencontre organisée par le Ministère de l’environnement et des ressources forestière, marque la fin de la 1ère phase de la préparation du Togo à l’accès au Fonds vert.

Les travaux ont été ouverts par M. Kodjo KUDADZE, directeur de cabinet de ce ministère. Il a déclaré que la réunion de ce jour avait pour objectif, la restitution du processus de préparation et les réflexions sur les perspectives pour une mise en œuvre réussie des acquis pour le Togo, dans la composante 2.

Le Togo devrait alors pour la deuxième phase élaborer et valider son Programme-pays Fonds Vert Climat-Togo avec des investissements totaux de l’ordre de 1,5 milliards de dollars (US) d’ici 2030.

Le besoin total de financement pour le Togo est estimé à 3,54 milliards de dollars US de 2020 à 2030, dont 1,54 pour l’adaptation; 1,10 pour l’atténuation; 0,5 pour le transfert de technologies et 0,4 pour le renforcement de capacités.