En commémoration de la journée internationale de don de sang, le CNTS (Centre Nationale de Transfusion Sanguine a organisé en plus d’une collecte de sang une conférence débat en vue de discuter avec les donneurs le jeudi 14juin 2018.

Le thème retenu cette année est « Don de sang en tant qu’acte de solidarité ».

Cette journée pour Monsieur MAGNANG HEZOUWE est une occasion de remercier tous les donneurs et de sensibiliser toute la population afin d’inciter tous ceux qui hésite encore à franchir le pas. Il a également saisi cette opportunité pour expliquer aux donneurs non seulement le processus de production des produits sanguins labile (PSL) qui est une longue et coûteuse procédurece qui explique le fait que la poche de sang soit vendue à un prix forfaitaire de 6000fcfa avec subvention de l’état vue que le prix revenait normalement à 30000 fcfa mais aussi la politique de transfusion sanguine vue que le CNTS est une structure étatique.

Il a insisté sur l’éthique ( bénévolat, volontariat, anonymat, non profit) qui sont les qualités dont doivent disposer un donneur vue que certain donneur se plaignent du fait qu’ils font le don gratuitement et qu’en retour ce sang est vendu.Il parle de la pénurie qui survient généralement dans la période de mai a août vu que 7O% des donneurs sont des élèves et étudiants et qu’en cette période ils sont soit en examen soit en vacances. Le défi serait donc d’amener une autre couche de la population à faire le don de sang en vue de relayer ces élèves en ces période puisque sur le plan national seulement 60%des besoins sont satisfais. A la question pourquoi donner le sang, Monsieur FETEKE Lochina directeur de la CNTS répond  c’est un médicament utiliser pour traiter les malades et que malheureusement ce médicament ne peut être stocké dans les pharmacies et ne se trouve que dans l’organisme humain. Il a déclaré  que cette conférence avec les donneurs est un moyen de les encourager.

La conférence débat été ouverte par monsieur FETEKE Lochina directeur de la CNTS