La journée la mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse édition 2018 au Togo, a été célébrée en différé le mardi 26 juin 2018 à Lomé, par le Ministère de l’environnement et des ressources forestières, en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sous le thème « La terre a une vraie valeur. Investissons-y ».

L’objectif est de sensibiliser les acteurs et l’opinion publique sur les enjeux de la dégradation des terres. Les acteurs environnementaux devraient à cet effet travailler pour la prise de conscience de la dégradation des ressources naturelles et proposer des solutions pour lutter efficacement contre les phénomènes de la désertification et sècheresse, surtout  celles causées par la population.

Le Togo fait face chaque année, à une dégradation de O,41% de son territoire, ont fait re marquer les spécialistes. Ceci est lié entre autres, à la déforestation, aux feux de brousse, aux  phénomènes naturels et à la transhumance etc.

Il faut, selon le Directeur de cabinet, M. Kodzo Kudadje, à l’ouverture de la manifestation, encourager les utilisateurs des terres à recourir à des pratiques de sa gestion durables afin d’optimiser son niveau de productivité.

Les participants ont suivi une présentation sur : Les cibles de neutralité en matière de dégradation des terres et les bonnes pratiques de gestion de terres.

La journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, a été instaurée en 1995 par l’Assembleé générale des Nations unies. Elle est habituellement célébrée chaque 17 juin, et permet à la communauté internationale de prendre des directives pour soutenir les efforts des pays dans la lutte à travers la cible 3 de l’objectif 15 des ODD, à l’horizon 2030.