Trois jours après le démarrage des luttes traditionnelles en pays Kabyè, c’est le canton de Tchitchao qui, le premier inaugure la phase des finales le lundi 09juillet 2018, sur le terrain cantonal de l’EPP Central.

Les Evala de la coalition Bou-Fatou étaient face à ceux de la coalition Kigbèling-Hazé-Lohou. C’est dans une ambiance surchauffée, dans l’arène et autour que débutent les empoignades, après l’arrivée du chef de l’Etat qui a été ovationné par le public.

Dans l’arène, chacun des lutteurs veut marquer sa sortie ; chaudes empoignades faites de techniques, de savoir-faire et de ruse auxquelles s’ajoutent la force physique, le tout sous le regard admirateur du président de la République.

A la fin, les Evala de la coalition Bou-Fatou, mieux entrainés et techniquement plus rusés dominent leurs adversaires de la coalition Kigbèling-Hazé-Lohou par 58 victoires contre 37.

Après la finale de Tchitchao, le président de la République était dans l’après-midi sur le terrain du CEG Pya-Akéi et sur le terrain de Gnama pour le compte des préliminaires.

Il convient de rappeler qu’avant de se rendre sur les deux terrains de lutte, Faure Essozimna Gnassingbé a assisté à la danse des Evala dans le canton de Tcharè et au marché de Pya-Hodo.

A Bohou et à Yadè, c’est l’étape des demi-finales, tandis-que dans les autres cantons, les luttes se poursuivent pour le compte des quarts de finales.

Après le canton de Tchitchao, les Evala du canton de Yadè descendront le mardi 10 juillet 2018 dans l’arène pour leur finale.