Lentement mais progressivement, l’édition 2018 des luttes traditionnelles en pays Kabyè tire à sa fin. Démarré en effet le samedi 07 juillet 2018, ce rite initiatique du jeune Kabyè s’est poursuivit le jeudi 12 juillet 2018 avec trois finales : celle de Pya le matin, Sarakawa et Yaka l’après-midi.

Considérée comme la grande finale, la finale de Pya rassemble outre les autorités du pays, les touristes, amis, sympathisants, curieux, natifs du milieu et ceux des autres cantons. Sur le terrain cantonal ou autres terrains, ce sont les Evala des deux coalitions qui s’affrontent. D’une part, la coalition Akéi, Lao, Kiyoudè, Gnama, Tchamdè et la coalition Kadjika, Awidina, Kodah, Pittah d’autre part.

L’arrivée du chef de l’Etat, longuement ovationné par le public et les lutteurs, marque le début de ces chaudes explications. Et les Evala, conscients de la mission qui leur a été confiée par leurs communautés, n’ont pas droit à l’échec. Cela dit, c’est avec des gestes mesurés et bien réfléchis  que chaque lutteur aborde son vis-à-vis et tout ceci, sous le regard admiratif du chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE.

Le décompte final donne vainqueur les Evala de la coalition Akéi, Lao, Kiyoudè, Gnama, Tchamdè par 33 points contre 12 pour la coalition Kadjika, Awidina, Kodah, Pittah. Du côté des non-initiés, les Ahoza de la coalition Akéi, Lao, Kiyoudè, Gnama, Tchamdè neutralisent aussi leurs congénères de Kadjika, Awidina, Kodah, Pittah par 34 victoires contre 13.

Après la finale de Pya, les luttes se sont poursuivies l’après-midi par les finales des cantons de Sarakawa et de Yaka dans la préfecture de Doufelgou.

A Yaka, c’est le terrain cantonal de Taboulo au CEG Yaka qui a offert son cadre pour cette finale. Face-à-face Agbandi-Yaka-Haut et Agbandi-Yaka-Bas, en présence du ministre Gilbert BAWARA, du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. Ces empoignades donnent les Evala d’Agbandi-Yaka-Haut, vainqueur par 18 victoires contre 17 pour les Evala de Agbandi-Yaka-Bas puis dans la catégorie des non-initiés, Agbandi-Yaka-Haut bat ceux d’Agbandi-Yaka-Bas sur un score de 17 points contre 12.

A Sarakawa, les empoignades ont opposé les Evala de Kpéssidè, Kawa à ceux de Sara à l’EPP central de Sara-Kawa en présence du ministre Komi Paalamwé TCHAKPELE, représentant le chef de l’Etat. A l’issue des empoignades, ce sont les lutteurs de Kpéssidè, Kawa qui courbent l’échine face à ceux de Sara. Score final, 6 pour Kpéssidè, Kawa et 8 pour Sara. Chez les Ahoza, Kpéssidè-Kawa perd encore devant Sara 7 points contre 25.

Dans la même journée, les cantons de Landa, Tcharè, Soumdina et Lassa ont lutté pour le compte des demi-finales.

Le vendredi 13 juillet 2018, quatre finales sont à suivre dans les cantons de Kouméa, Landa, Lama et Djamdè.