Le rideau s’est levé le samedi 14 juillet 2018 sur l’édition 2018 des luttes traditionnelles en pays Kabyè. Cette édition se referme avec trois finales dans les cantons de Tcharè, Soumdina et Lassa.

Après une semaine faite d’endurances physiques et de privations de toutes sortes, l’édition 2018 des luttes traditionnelles en pays Kabyè est entrée dans l’histoire. Trois étapes ont été franchies en une semaine par les Evala : les préliminaires, ou quarts de finales, les demi-finales et les finales, puis les Evala quittent leurs rochers fiers d’avoir effectué un retour aux sources, et d’avoir amorcés leurs entrées progressives dans la classe des sages.

Le samedi 14 juillet 2018 donc, ceux sont les lutteurs du canton de Tcharè qui ont ouvert le bal sur le terrain cantonal à l’USP de Tcharè où, les Evala de Wiyamdè se mesuraient à ceux de Tcharè en présence du Président de la République Faure Essozimna GNASSINGBE. Au décompte final, ceux sont les lutteurs de Wiyamdè qui dominent leurs adversaires de Tcharè par 16 victoires contre 12.

C’est le terrain cantonal de l’Ecole Officielle de Sètidè qui a offert son cadre pour la finale du canton de Soumdina. D’un côté, les Evala de Soumdina-Haut, de l’autre ceux de Soumdina-Bas. L’importance ici, c’est que chaque geste de l’un ou l’autre Evalou est diversement apprécié, interprété et commenté. Cette confrontation qui s’est déroulée également en présence du chef de l’Etat, donne vainqueur Soumdina-Haut qui domine Soumdina-Bas par 14 victoires contre 10.

La troisième finale du samedi 14 juillet 2018 et la dernière de l’édition 2018 des Evala est celle de Lassa. Sur le terrain cantonal à l’EPP Ahodo, sont face-à-face les Evala de Lassa-Haut et ceux de Lassa-Bas. A l’issue des empoignades, Lassa-Haut domine sur une courte victoire Lassa-Bas par 23 points contre 22.