Les acteurs nationaux de gestion des systèmes d’information géographique ont échangé sur les modalités d’une collaboration au cours d’un atelier organisé par le ministère de la planification et du développement, le jeudi 19 juillet 2018 à Lomé.

La rencontre va permettre de créer un cadre de collaboration pour une efficience des actions de développement tout en évitant les doublons et les coûts très élevés dans la production et la diffusion des informations spatiales et territoriales.

La création de ce cadre fédérateur s’inscrit dans la mise en œuvre des recommandations de l’UEMOA pour permettre de disposer des données pour l’animation de l’observatoire national de la politique de l’aménagement du territoire, qui est une émanation de l’observation régional d’analyse spatiale du territoire communautaire.

Selon M. Kouami Fofo AKAKPO, directeur de l’information et de la cartographie, pour toute planification de développement, l’on doit recourir au système d’information géographique, c’est un outil d’aide à la décision, une synergie de leurs actions s’avère nécessaire en vue d’un développement harmonieux, d’où cette rencontre qui a réuni tous les sectoriels en charge des systèmes d’information géographique.